ANSOST

 

La petite commune d'Ansost, de 220 hectares située entre l'Adour et l'Estéous est pendant très longtemps une terre très difficile à cultiver à cause de ses terrains lourds et humides en hiver mais secs en été. L'humidité de sa terre vaut même à ses habitants le sobriquet de "granacous" voulant dire marécageux. Paradoxalement, depuis la mécanisation de l'outillage agricole au XIXème siècle, il s'agit aujourd'hui de l'activité économique prépondérante du village.

L'église actuelle, pourtant dédiée à la Nativité de la Vierge possède en son intérieur un tableau central dont la dédicace revient à Saint-Jacques de Compostelle. Cette dédicace explique la présence d'une église antérieure à celle-ci, dédiée exclusivement à cette idole mais, est justifiée également par sa proximité avec le GR653 et le GR101.

 

 

Le petit + 

Le lavoir communal, situé à la sortie du village direction Barbachen et son sol en galet de l'Adour. 

Pour aller plus loin : 

> archivesenligne65/ansost​

- Rabastens : histoire d’une bastide bigourdane (1306-1800), Stéphane Abadie, Editions du Val d’Adour, 2003 - Ansost page 17 (Disponible aux médiathèques de Rabastens de Bigorre et Vic en Bigorre)

Rabastens et son canton : une histoire à défricher, Actes de la « Rencontre avec les chercheurs » tenue à Rabastens-de-Bigorre le 13 juin 2009, Stéphane Abadie, Tarbes, Association Guillaume Mauran, 2011 - Chapitre "La Nativité de la Vierge d'Ansost" pages 28 à 40 (Disponible aux médiathèques de Maubourguet et Vic en Bigorre)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now