ARTAGNAN

Même si aujourd'hui la commune d'Artagnan est surtout connue pour le célèbre mousquetaire, son origine en est tout autre. Étymologiquement, son origine est Antique et serait issue du nom d'un personnage nommé Artanius, venant du nom gaulois de l'ours -arto.

Après une occupation Antique prouvée par son nom, la présence d'une motte castrale ayant soutenu un petit château en bois marque une présence médiévale. Cette motte féodale est située à proximité de l'actuel château, surtout connu pour avoir abrité la famille d'Artagnan-Montesquiou à partir du XVème siècle.

C'est au XVIIème siècle que Charles de Batz de Castelmore empruntera le nom de d'Artagnan, hérité de sa mère, native du village, Françoise de Montesquiou d'Artagnan.

Son église Saint-Nazaire date du XVIème siècle et présente une architecture gothique, atypique pour le territoire avec son porche en briques et son clocher-mur recouvert par un toit tombant en ardoises.

 

Le petit + 

> La sculpture en métal de d'Artagnan par Claude Brugeilles

Pour aller plus loin : 

> archivesenlignes65/artagnan

- Le canton de Vic-en-Bigorre, sous la direction de Claude Miqueu, conseiller général, et des maires du canton. Editions du Val d’Adour, 2004 - Chapitre "Artagnan" pages 57 à 62 (Disponible aux archives départementales de Tarbes)

- Val d’Adour, Vic-en-Bigorre et sa région, Stéphane Abadie, éditions du Val d’Adour, 2001 - Artagnan pages 12 à 15 (Disponible aux médiathèques de Maubourguet et Vic-en-Bigorre)

- L’église Saint-Nazaire d’Artagnan, Stéphane Abadie, Société Académique des Hautes-Pyrénées, 2007 (Disponible aux archives départementales de Tarbes)