CASTELNAU-RIVIERE-BASSE
 

Le village de Castelnau-Rivière-Basse connaît une histoire très riche, notamment au Moyen-âge, alors que le territoire de la Rivière-Basse connait de nombreuses seigneuries. Ce sont les Comtes d'Armagnac qui possèdent le château à Castelnau-Rivière-Basse dont on aperçoit encore aujourd'hui les ruines du donjon depuis les vallées environnantes. La riche histoire locale est ainsi toujours visible dans le village où témoignent des vestiges médiévaux mais pas seulement. 

A l'époque, la Rivière-Basse est constituée des anciens cantons de Castelnau, Plaisance ainsi qu'une partie des anciens cantons de Maubourguet, Riscle et Marciac ce qui en fait un territoire très vaste. 

La place forte est occupée par les proches voisins béarnais, les anglais, et, enfin par les Comtes d'Armagnac avant d'être finalement rattachée à la Bigorre en 1790.

C'est notamment grâce à son positionnement stratégique, naturellement protégée par des côteaux au Sud et à l'Ouest, et la vallée de l'Adour au Nord et à l'Ouest, que la ville se développe pour devenir la capitale de la Rivière-Basse au Moyen-âge. Il s'agit alors d'une ville florissante avec des remparts, un château, une tour de guet, une église mais aussi de nombreux artisans, médecins, notaires, militaires et commerçants qui assurent la pérennité de cette espace fortifié. 

L'église Saint-Cyr et Sainte-Julitte se situe sur la place du village, entre la halle en bois et en pierres de 1687 et les vestiges du donjon des Comtes d'Armagnac. 

L'histoire de cette église est complexe car elle subit de nombreux remaniements et appartient à plusieurs styles architecturaux.

Il est possible qu'une église, intégrée aux fortifications soit construite au XIIIème siècle pour que les habitants puissent y pratiquer le culte mais aussi s'y réunir pour la vie locale. Cet édifice aurait remplacé une église romane dont on ne trouve plus de traces aujourd'hui.

Au XVème siècle, l'église (chœur et nef) est élargie et on y ajoute un clocher-tour pour surveiller et défendre le village à l'emplacement de l'ancienne tour de guet des Comtes d'Armagnac.

Au début du XIXème siècle, l'effondrement d'une partie de la toiture entraîne la perte de nombreuses peintures murales qui ornaient l'édifice. 

Elle est inscrite au titre des Monuments Historiques le 30 août 1993.

 

L'église Saint Jean-Baptiste de Mazères est située en contrebas dans le hameau du même nom. Il s'agit d'une église romane, fortifiée, datant du XIIème siècle. A l’intérieur, de véritable trésors lui ont valu son classement au titre des Monuments Historiques : la châsse de Sainte-Liberate mais aussi des chapiteaux sculptés mettant en avant des scènes bibliques importantes au Moyen-âge.

 

Au XIXème siècle, la vigne occupe 450ha de la commune ce qui correspond environ au quart de sa superficie.

En 1859, Napoléon III vient donc inaugurer la gare de Castelnau-Rivière-Basse qui permet la commercialisation et l'expédition du vin produit localement vers les Pyrénées, les Landes et même Bordeaux. Trois négociants s'installent sur la commune, ce qui prouve l'activité fructueuse que procure le vin à cette période.

Aujourd'hui encore, la culture de la vigne fait partie intégrante de l'économie locale. L’appellation "Madiran" reconnue mondialement est entre autre perpétuée par le château Montus.

Les petits + 

> Le point de vue sur le Val d'Adour derrière l'église Saint-Cyr et Sainte-Julitte

> L'église Saint Jean-Baptiste de Mazères dans le hameau en contrebas est présentée dans l'itinéraire roman.

Pour aller plus loin : 

> archivesenligne65/CastelnauRiviereBasse

- La Rivière-Basse, naissance du terroir historique, Claude Larronde, Aureilhan, 1996 (Disponible aux médiathèques de Maubourguet et Vic-en-Bigorre)

- La Rivière-Basse : actes de la « rencontre avec les chercheurs » tenue à Castelnau-Rivière-Basse le 5 juin 2010, Association Guillaume Mauran, 2012 Paris - chapitres "l'église Saint-Cyr-et-Julitte de Castelanu-Rivière-Basse" pages 33 à 72 et "Castelnau-Rivière-Basse (fin XVIIème siècle - début XVIIIème siècle)" page 93 à 116 (Disponible à la médiathèque de Maubourguet)

- Gascogne Romane, Jean Cabanot, Zodiaque / Coll. ''La Nuit des temps'', 1978 - Mazères pages 203 à 208 (Disponible à la bibliothèque centrale de Tarbes)

> Lien Monumentum vers les quatre fiches Monuments Historiques de Castelnau-Rivière-Basse