OROIX
 

Le village est installé sur un plateau ce qui lui confère une position en proie au vent et aux pluies et donc un climat rude en hiver.

La monographie de la commune nous apprend que le nom « Oroix » serait dérivé d’ « aurochs » en référence au grand nombre de bœufs sauvages présents sur le territoire autrefois et portant ce nom.

Depuis les prémices de l’éducation, l’enseignement qui est donné dans la commune est mixte. Ainsi, les filles et les garçons partagent la même classe. En 1845, l’évêque Laurence, qui est natif du village, transforme sa maison natale en couvent et y installe 4 sœurs qui sont chargées de faire l’école aux enfants du village.

Pour aller plus loin : 

> archivesenligne65/Oroix