SAUVETERRE
 

De par son nom, il faut retenir que le village de Sauveterre est fondé au XIème siècle. Étymologiquement, il faut y voir une "sauveté", un village fondé par le pouvoir religieux de l'Eglise. Les habitants qui s'y installent sont définitivement protégés, "sauvés". Cette création est à l'initiative de l'abbaye de la Casedieu, située à Beaumarchés dans le Gers et dont l'influence rayonne à l'époque sur le chemin d'Arles de Saint-Jacques de Compostelle.

A Sauveterre aujourd’hui subsiste encore le château-manoir dont l'aspect actuel date du XVIII ème siècle. Cependant, ses deux tours médiévales dont l'une possède des mâchicoulis, traduit la présence antérieure d'un château féodal.  S'agissant d'une demeure privée, ce château n'est pas ouvert à la visite.

L'église du village est autrefois la chapelle du château. C'est en 1342 qu'elle est dédicacée à Saint-Jacques de Compostelle. Elle est grandement endommagée par les guerres de religion en 1569 mais c'est véritablement à partir du XVIII ème siècle qu'elle est réaménagée avec un rehaussement et un allongement. Au XIX ème siècle ce sont des travaux de restauration ainsi que la pose d'une flèche en brique industrielle de 26m de haut qui ont lieu.

 

 

Les petits + 

> Les lavoirs communaux, issus des "loi relative à la création d'établissements modèles de bains et lavoirs publics" de 1850-1851. L'un d'entre eux,  le lavoir du Théodore, n'est pas situé sur un cours d'eau mais se servait de l'eau de pluie accumulée dans un bassin pour être fonctionnel.

> Sa position en hauteur lui confère une vue dégagée sur le Gers et sur le Val d'Adour.

Pour aller plus loin : 

> archivesenligne65/Sauveterre