SIARROUY
 

L'étymologie du nom de la commune reste mystérieuse. Il serait probablement issu du caractère argileux de la commune, la terre posséderait une couleur "rouille" qui lui aurait donné le nom de "Siarrouy"

La découverte d'une hache en Jadéite verte (roche habituellement localisée dans les Alpes) en 1965 semble attester d'une présence humaine datant de la protohistoire sur le territoire de Siarrouy.

Une présence féodale est par ailleurs signalée par les restes d'une motte castrale au lieu-dit "Le château". Il s'agit d'un enclos ecclésial composé entre autre d'une palissade en bois, de fossés et d'une motte sur laquelle était édifié un château en bois. Cette motte est édifiée aux alentours de l'an mil et s'étend sur 100m sur 50m.

L'église, dédiée à Saint-Martin est reconstruite en hauteur, à l'emplacement initial de l'église médiévale, naturellement fortifiée par sa localisation. Elle date du XIXème siècle.

 

 

Le petit + 

> L'espace d'agrément localisé sur l'ancienne motte féodale du village.

 

Pour aller plus loin : 

> archivesenligne65/Siarrouy

- Le canton de Vic-en-Bigorre, sous la direction de Claude Miqueu, conseiller général, et des maires du canton. Editions du Val d’Adour, 2004 - Chapitre "Siarrouy" pages 120 à 123 (Disponible aux médiathèques de Montaner et Vic-en-Bigorre) 

- Val d’Adour, Vic-en-Bigorre et sa région, Stéphane Abadie, éditions du Val d’Adour, 2001 - Marsac pages 44 à 46 (Disponibles aux médiathèques de Maubourguet et Vic-en-Bigorre)