CAMALES
 

Les nombreux noyers plantés aux abords du village ont valu aux habitants de Camalès le sobriquet de 'los esquilhotèrs' qui signifie les mangeurs de noix.

L'actuel village de Camalès se compose auparavant de deux seigneuries : celle de Camalès et celle de Baliron. Le village de Camalès est construit autour de l'église tandis que celui de Baliron est installé auprès du château, construit à la fin du XVIIème ou du XVIIIème siècle.

L'église Sainte-Eulalie présente des caractéristiques du XIVème siècle mais a très certainement été reconstruite sur une église plus ancienne. Comme de nombreuses églises du territoire, elle est incendiée lors des guerres de religion au XVIème siècle. Les remaniements du XVIIème et XVIIIème siècle lui donnent alors cette allure baroque, remarquable notamment à son clocher bulbe, non sans rappeler celui de Caixon.

 

Les petits +

> Un fragment de fresque médiévale à l'intérieur de l'église, représentant un moine barbu tenant une croix de style gothique.

> La mare pédagogique, située à côté du terrain de sport.

Pour aller plus loin : 

> archivesenligne65/camalès

- Le canton de Vic-en-Bigorre, sous la direction de Claude Miqueu, conseiller général, et des maires du canton. Editions du Val d’Adour, 2004 - Chapitre "Camalès," pages 77 à 80 (Disponible aux médiathèques de Montaner et Vic-en-Bigorre)

- Val d’Adour, Vic-en-Bigorre et sa région, Stéphane Abadie, éditions du Val d’Adour, 2001 - Camalès pages 19 à 24 (Disponible aux médiathèques de Maubourguet et Vic-en-Bigorre)