TOSTAT
 

L'église actuelle date de la fin du XVIIIème siècle, elle a succède à une église médiévale dont la datation est inconnue. Elle est dédiée à Saint-Martin et fait l'objet de nombreuses restaurations dont la dernière campagne de travaux date de 2009 à 2011. Le retable est effectué par Dominique Ferrère du célèbre atelier du même nom par contrat en 1783.

Près de cette église se trouve une ancienne chapelle.

 

 

Le château de Tostat appartenait à la seigneurie des Bazillac, au même titre que les baronnies de Villeneuve, Marsac, Ugnouas, Chis, Bazet, Dours et Castéra.

C'est au début du XIVème siècle que le Baron Raymond Aymeric fait construire un fort carré en briques qui mesure 40 mètres de côté.

Au fil du temps, les Bazillac prennent pour lieu de résidence Paris, Versailles mais aussi le château de Betplan vers Villecomtal. Le premier château, à l'abandon finit par tomber en ruines.

L'intérêt envers Tostat ne revient qu'en 1760 pour le Marquis de Bazillac de l'époque. Il décide la construction d'un nouveau château en 1770. Sa construction prend une vingtaine d'années mais la Révolution Française empêche les marquis de s'y installer. Après s'être exilés, ils reviennent au début du XIXème siècle habiter leur nouvelle demeure. Ruinés à la fin du XIXème siècle, ils sont contraints de vendre nombre de leur biens, y compris le château de Tostat. 

C'est le colonel Rivière-d'Arc qui le rachète pour y installer un élevage de chevaux pour la cavalerie de Tarbes. Son activité prend fin suite à la Première Guerre Mondiale et l'arrivée des moteurs remplaçants les chevaux. Le château appartient toujours aujourd'hui à la famille des Rivière-d'Arc. Il s'agit d'une demeure privée qui est ouverte uniquement pour les Journées Européennes du Patrimoine début septembre.

Les façades et la toiture du château; les vestiges du XVIème siècle ainsi que les douves sont classés au titre des Monuments Historiques.

 

Les petits +

> Le canal qui constitue les douves du château, visibles en face de l'église

> L'ouverture du château pour les Journées Européennes du Patrimoine début septembre

> Le chrisme roman au dessus de la porte de l'église

Pour aller plus loin : 

> archivesenligne65/Tostat

- Châteaux Maisons Nobles des Hautes-Pyrénées" - Pierre GINTRAND - Editions du Val d'Adour - 2002

- Tostat : de l’an 1000 à 2000, Luc Maury, Tarbes, 1982 (Disponible à la bibliothèque centrale  de Tarbes)

- L'église Saint-Martin de Tostat, Lucienne Michou, éditions Mosaïque, 1997

- Rabastens : histoire d’une bastide bigourdane (1306-1800), Stéphane Abadie, Editions du Val d’Adour, 2003 Tostat page 48 (Disponible aux médiathèques de Rabastens-de-Bigorre et Vic-en-Bigorre)