SANOUS
 

Sanous vient sans doute du mot latin -sanus qui signifie"sain","salubre", qui correspond bien au climat de la commune avec ses sols féconds et son ruisseau du Lys.

Une autre hypothèse concerne la terminologie de plusieurs sites gascons terminant par -ous. Cette terminaison viendrait de la Préhistoire, il y a près de 3000 ans et indiquerait "le lieu où vivent...".

Tout comme les villages de Vic-en-Bigorre, Pujo, Andrest et Camalès, Sanous doit verser une dîme au Prieur de Saint-Lézer qui possède ces fiefs au Moyen-âge. Le sacristain, un des religieux, s’occupe de percevoir ce revenu qui s'apparente par exemple à 6 sous morlas pour une vigne mais aussi d'un repas pour trois personnes et du foin pour les chevaux lorsqu'il y a changement de sacristain et que ce dernier vient se présenter accompagné dans les fiefs.

La maison d'école de Sanous, construite en 1884 comprenait la salle de classe,le logement de l'instituteur ainsi que la mairie. Par la suite, elle devient le presbytère de la commune.

Dans le village il se dit qu'il existait auparavant un château dont la chapelle servait d'église paroissiale aux habitants. Aujourd'hui, l'église paroissiale se trouve proche de la mairie. Il s'agit d'un édifice moderne construit au siècle dernier dont la dédicace s'adresse à Saint-Martin. Cette église en remplace une plus ancienne qui était située plus bas sur le coteau à un carrefour de chemin. Cette dernière existe encore sur le cadastre de 1808 mais est détruite plus tard.

 

 

Pour aller plus loin : 

> archivesenligne65/Sanous

- Val d’Adour, Vic-en-Bigorre et sa région, Stéphane Abadie, éditions du Val d’Adour, 2001 - Sanous pages 43 à 44 (Disponible aux médiathèques de Maubourguet et Vic-en-Bigorre)

- ​Le canton de Vic-en-Bigorre, sous la direction de Claude Miqueu, conseiller général, et des maires du canton. Editions du Val d’Adour, 2004 - Chapitre "Sanous, les grenades de Sanous" pages 111 à 117 (Disponible aux médiathèques de Montaner et Vic-en-Bigorre)